3

Lightroom Retouche Express 106 – A la manière de Julien Harlaut

LightroomAujourd’hui on m’a demandé de développer des photos à la manière de Julien Harlaut. Comment ça marche ? Le plus simple c’est de regarder une vidéo. Attention c’est la version Classic 8.3 de Lightroom.  La vidéo est en HD donc essayez de la regarder en HD. Vous aurez plus de détails. Bonne visualisation

 

Le site de Julien Harlaut

La vidéo

LeetchiTu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles ? Fais-toi plaisir !

 

Et pour d’autres vidéos lightroom choisissez votre niveau

3 Comments

  1. Bonjour,
    Je ne connaissais pas Julien Harlaut, mais utilisant beaucoup (voir un peu trop pour certains) la technique du HDR, en voyant ses photos j’ai tout de suite reconnu le traitement qui m’es si familier, il n’y a aucun doute c’est du traitement Photomatix. Et certains détails ne trompent pas (les murs sales, les dominantes de couleurs, les détails qui ressortent à l’extrême, etc etc).
    J’ai donc décidé d’aller vérifier tout ça, mais sur son site le clic droit est désactivé, j’ai alors fait une recherche sur son nom dans Flickr et j’ai retrouvé sa galerie : https://flic.kr/ps/2H1JZ1
    En éditant une des dernières photos publiées et en cliquant sur « Afficher l’EXIF » on retrouve bien la ligne suivante : « Creator Tool – Photomatix Pro 5.0 ».

    PS : On peux sans problème obtenir des zones cramées avec du HDR, tout dépends de la plage dynamique de la scène et du nombre de clichés.
    On entends souvent parler de 3 clichés, ce qui est une absurdité totale car chaque scène va demander plus ou moins de clichés et dans certains cas 9 clichés peuvent êtres un minimum, surtout en urbex en période d’été avec de fortes lumières en extérieur et une obscurité quasi totale en intérieur.
    S’il reste des zones cramées après la fusion, c’est qu’il manquait des fichiers, car si le cliché le plus sous-exposé comporte encore des zones cramées, aucune fusion ne pourra les récupérer car la plage dynamique n’est pas entièrement couverte par le bracketing.

    Voici une calculatrice pour connaitre le nombre de clichés nécessaires pour couvrir la totalité d’une plage dynamique, sans tenir compte de la capacité du capteur, qui sera différente d’un boitier à l’autre, mais ça donne quand même une bonne base.
    https://www.hdrsoft.com/support/hdr-exposures-calculator.html

    On commence par faire 2 mesures d’expo en mode auto (mesure « spot » de préférence) l’une sur la zone la plus lumineuse et l’autre sur la zone la plus sombre, ce qui permet de remplir les 2 champs du calculateur (« Shutter Speed Shadows » & « Shutter Speed Highlights ») en fonction des mesures proposées par le boitier. Il ne reste plus qu’a indiquer le nombre de bracketing maxi autorisé par le boitier, puis de choisir la valeur EV désirée entre chaque cliché (1ev de préférence pour ne pas avoir trop de manque entre chaque cliché, ou 2ev pour les boîtiers permettant une grande plage dynamique).

    Peut être une idée de tuto pour l’utilisation de cette calculatrice ???

    Petite astuce pour l’avoir toujours dans la poche …… un lien « favoris » depuis le navigateur du téléphone. 😉

Laisser un commentaire