93

Alors, vous voulez quitter Adobe et Lightroom ?

Suite à l’abandon de la licence perpétuelle on voit fleurir un peu partout des témoignages avec une volonté de quitter Adobe et donc de quitter Lightroom. Je vous propose donc de faire une petite check-list de ce que vous devez faire si vous voulez continuer cette démarche.

 

 

Pourquoi voulez-vous quitter Adobe ?

Posez-vous bien la question. Changer de logiciel de flux photographique ne sera pas neutre. Il va falloir bien préparer son coup. Ensuite, regardez bien aussi le prix des solutions envisagées. Ces solutions vous garantissent-elles qu’elles ne vont pas passer à l’abonnement un de ses jours ? Bref, pesez bien le pour et le contre. Il est pesé. Votre choix est fait. OK. Alors, regardons les différentes étapes.

Vous utilisez quoi ?

Lightroom est un intégré qui a beaucoup de fonctions différentes. Si vous êtes un utilisateur depuis un bon moment vous avez dû prendre des habitudes et vous devriez être capable de dire ce qui vous intéresse dans Lightroom à tous les niveaux de votre flux photographique. Donc, déjà essayez de dessiner votre flux photographique. Pour rappel voici le mien (cliquez pour voir en grand)

Dans mon cas sur ces différentes étapes les plus importantes pour moi son l’importation automatique par date à partir de la carte mémoire, le tri, car je jette 80% de ma production, le développement et surtout les retouches locales, et l’export.

Au niveau du classement des collections simples me suffisent. J’utilise les collections dynamiques ou les mots clefs ou l’identification des personnes ou la géolocalisation, mais si je ne l’avais pas ça ne me dérangerait pas vraiment.

La sauvegarde est déjà sous-traitée à un autre système donc pas de soucis de ce côté-là.

Je n’utilise presque jamais le module diaporama, pareil pour le module impression j’imprime que rarement, car je n’ai pas une imprimante de bonne qualité. J’ai déjà utilisé le module livre, mais bon s’il n’est pas la ça ne serait pas bien grave non plus. Il existe des softs chez les imprimeurs qui sont très bien.

J’utilise le module Web, mais c’est pareil. La galerie que j’utilise à un module hors Lightroom donc ce n’est pas très important.

À la fin vous devez être capable de vous faire une liste de fonction avec un poids. Les fonctions les plus importantes pour vous auront un poids important dans votre décision et celle qui on moins d’importance un poids évidement plus faible. À la fin vous avez ce que l’on appelle une matrice de décision qui va vous aider à faire votre choix. Celui qui a le plus gros score final gagne. Voici un exemple.

L’éventail des solutions

Là il existe plein de solutions disponibles qui ont des fois un périmètre proche de Lightroom ou des fois un périmètre plus restreint (que développement ou que catalogue). Donc certains seront suffisants et d’autres demanderont peut-être d’être associés à un autre. On peut citer

https://www.acdsee.com/en/products/photo-studio-professional

http://www.aftershotpro.com/en/products/aftershot/pro/

https://fr.cyberlink.com/products/photodirector-ultra/features_fr_FR.html

http://www.daminion.net/

https://www.darktable.org/

http://www.dxo.com/us/photography/photo-software/dxo-opticspro

http://lightzoneproject.org/

https://www.phaseone.com/fr-FR/Products/Software/Capture-One-Pro/Highlights.aspx

https://www.phaseone.com/en/Products/Software/Media-Pro/Highlights.aspx

https://www.on1.com/

http://www.silkypix.us/

https://www.photools.com/imatch/

Il y a aussi des solutions en préparation chez

https://affinity.serif.com/fr/

https://macphun.com/fr

Attention toutes ne marchent pas sur PC ou MAC. Il faut vérifier. Je ne le fais pas à votre place, car moi je n’ai pas l’intention de changer pour l’instant. Et en plus ce choix va dépendre vraiment de la manière dont vous utilisez actuellement Lightroom. Je ne peux pas me mettre à votre place à tous.

Le premier filtre

Tous ces logiciels ont des versions d’essais. Il y a sur internet des vidéos de présentations. Il est donc tout à fait possible sans même installer le logiciel de vous faire déjà une idée de ce que l’on peut faire avec.  Allez sur YouTube et tapez simplement le nom du logiciel et vous aurez accès à plein de vidéos différentes. Je vous conseille dans un premier temps de vous limiter à 4 heures par logiciel pour réaliser votre short List. En 4 heures vous aurez le temps de vérifier les fonctions les plus importantes pour vous. Vous pourrez aussi apprécier l’ergonomie générale.

Attention pour ceux qui ont un peu de mal avec le changement je vous conseille de vous conditionner un peu avant de vous lancer pour avoir un peu d’ouverture d’esprit et de positivisme. Car autrement vous risquez de trouver toutes les solutions mauvaises. Si vous voulez quitter Adobe c’est la faute d’Adobe et pas du nouveau logiciel que vous allez tester. Laissez-lui toutes les chances.

La short List

Là vous devriez y passer un peu plus de temps. Il faut vérifier que les fonctions les plus importantes pour vous existent ou ont un équivalent.

Mais il y a aussi un autre point à vérifier c’est la migration.  L’arborescence que vous utilisez actuellement est-elle compatible avec le nouveau logiciel. Il existe une fonction d’importation du catalogue Lightroom dans ce nouveau logiciel ? Comment aller vous faire suivre les métadonnées que vous avez associé à vos photo ? Et les développements ? Le nouveau logiciel ne les reprendra pas. Il faut rapatrier la photo originale, mais aussi la photo développée. Comment allez-vous gérer les copies virtuelles ? C’est une autre version de la photo. Comment la ramener dans le nouveau logiciel. Et les collections dynamiques si vous les utilisez. Elles existent dans l’autre logiciel. ? etc., etc., etc.

Il faut donc préparer un scénario de transition et le tester à petite échelle. Cette partie n’est vraiment pas à négliger. Personnellement je passerais 2 jours pleins au moins sur chaque logiciel de ma short List avant de faire mon choix final.

Le choix final

Ça y est. Vous avez choisi le logiciel ou l’ensemble de logiciels qui vont gérer votre flux photographique pour les prochaines années. Là il faut maintenant rejouer le scénario de migration, mais à grande échelle sur la totalité de vos photos. Ensuite il faut travailler plusieurs semaines avec ces nouveaux logiciels tout en gardant la possibilité de retourner dans votre ancien LR pour retrouver une info que vous aurez oublié de migrer.  Si au bout de deux mois vous n’avez plus relancé LR je dirais que c’est bon et que vous pouvez l’effacer.

Au fait, vous avez bien vérifié la santé financière de la société éditrice de votre nouveau logiciel ? Je vous dis cela, car même s’il y a beaucoup de levées de boucliers contre l’abandon de la licence perpétuelle beaucoup vont quand même s’abonner, car le changement n’est pas neutre. Donc toutes ces sociétés qui vont améliorer leur solution ou en créer de nouvelle pour récupérer les déçus d’Adobe vont avoir pas mal de frais de recherche et développement. Et comme elles sont nombreuses et que le gâteau risque de ne pas être aussi gros que prévu, il va avoir une forte concurrence. Et si la société n’est pas solide, il n’y a plus qu’à espérer que la boîte éditrice du soft que vous avez choisi ne soit pas rachetée par Adobe.


Le pot communTu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles ? Fais-toi plaisir !

93 Comments

  1. //
    Une célèbre marque de pâte à tartiné vient semble t-il de changer sa formule de fabrication; plein de gens s’en émeuvent (surtout les journalistes d’ailleurs … ça fait vendre du papier ce genre d’histoire) et c’est presque dramatique pour les accros du produit …
    Il me reste un pot à peine entamé dans mon placard à douceurs, je suis sûr qu’il n’a pas changé de formule et que le goût me plait toujours autant. Je ne vais donc pas le jeter puis aller insulter le fabricant sur quelque forum ou blog spécialisé dans les douceurs; non j’en profiterai jusqu’au bout et j’irai jusqu’à gratter le fond du pot pour ne pas perdre le moindre gramme.
    Tout pareil avec mon LR.
    Demain mon LR6.13 depuis quelques jours fonctionnera aussi bien qu’aujourd’hui sauf bien sûr à vouloir changer mon boitier pour un nouveau modèle qui risque de générer des fichiers RAW (DNG dans mon cas avec un K3) non reconnus; le jour venu d’ici quelques années Adobe aura bien évolué et d’autres produits ou formules plus intéressantes pour mon usage seront certainement apparues (et 100% compatibles LR6) … oui je leur fait confiance pour vouloir occuper à nouveau le terrain des produits avec licences perpétuelles s’il s’avérait que d’autres concurrents réussissaient entre temps à faire des profits sur ce créneau. Si ce n’est pas le cas alors et seulement à ce moment là j’examinerai les autres offres disponibles sur le marché. J’espère alors retrouver cet article de notre amis Ouioui qui sera un très bon guide pour m’aider à faire mon choix.
    Merci ouioui pour cet article qui expose bien la problématique.

    • Je ferais un article qui présente la stratégie d’Adobe dans pas longtemps. J’ai peur que pour la licence perpétuelle cela ne soit pas envisagé. Il faudrait vraiment qu’ils perdent de grosses part de marché

        • L’avenir nous le dira mais leur politique actuelle fait partie d’un tout assez cohérent. Et en plus leur croissance part du principe qu’ils vont embarquer encore plus de « Photo enthousiast » dans les services CC. Ils peuvent se tromper mais je vous présenterais cela bientôt (c’est planifié pour le 20) 😉 En plus je n’inventerais rien. Pas de supputation. Ca sera de l’info donnée par Adobe directement

          • Il n’y a pas des suspens 😉 C’est juste que j’ai d’autre trucs plus marrant a vous présenter avant comme l’installation de mon petit studio. J’ai déjà modifié toute ma planif suite a la sortie des nouvelles versions et maintenant je vais revenir a un rythme plus personnel 😉

  2. Comme d’ab, très bien construit !
    Mon premier logiciel de développement a été Aperture… On connais la fin…
    Lr à l’avantage de rassemblé un logiciel de développement, assemblage de pano, HDR, et logiciel complet de retouche (PS) le tout intégré dans un même flux, il me semble qu’aucun ne l’offre.
    LR est majoritaire sur le marché, merci le piratage facile (est-ce encore le cas ?).
    De toute façon je n’ai pas d’abonnement canal sat, netflix etc… alors un ptit abo pour mes loisir photo, bha…

    • Non non, un abonnement pour les films c’est ok. Tu changes de location, tu continues à voir des films. Tu ne perds aucun investissement. MAIS pour les photos développées, lorsque tu changes de perds tout ton investissement en développement. Des heures, des centaines d »heure de travail… Ce n’est pas du tout pareil. Perso je suis passé à darktable depuis plusieurs années lorsque j’ai senti la politique Adobe venir. Faut pas me prendre pour un pigeon 🙁

      • Tu te trompes Pascal 😉 Lorsque tu arrête l’abonnement LR Classic (ou 2015.X CC) continue de fonctionner. Toutes les photos développées restent développées. Tu ne perds pas les développements. Tu n peux plus simplement changer ce développement ou en développer de nouvelles. Le module carte devient inopérant aussi. Mais tous les autres modules restent opérationnels

        • Hum, ils disaient 3 mois après fin de payement. Ont-ils changé la règle? Et même, as-tu envies de les croire? Adobe avait aussi dit que la version desktop serait *toujours* disponible. Comme on dit, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutes, moi j’ai bien décidé d’arrêter d’écouter Adobe et ses mensonges.

          • C’est pas une question de les croire ou pas. C’est juste des faits 😉 Il ne faut pas leur faire de procès d’intention. Leur stratégie officielle, dont je parlerais bientôt, est très claire et va beaucoup plus loin que ce que certains imaginent

          • Ca c’est la déclaration faite aux client. C’était vrai au moment ou elle a été faite. Mais les stratégies des sociétés changent. Et même le chef de projet Lightroom n’a rien a dire. Donc si tu veux comprendre et connaitre la stratégie d’une société il faut aller se renseigner sur la stratégie présentée aux investisseurs ou actionnaires. L’abandon de la licence perpétuelle était déjà largement présentie dans la stratégie globale d’Adobe. C’est de cela que je parlerais bientôt.

        • Il restera une solution, c’est Affinity qui ouvre parfaitement les fichiers PSD sans problème.
          Bien qu’il ai augmenté un peu le prix, c’est super valable. C’est vrai que ce logiciel intéressera en particulier les utilisateurs de Photoshop.
          Moi j’utilise Camera Raw pour développer mes Raw.
          Yves

  3. Bonjour à tous,
    Après CNX2 acheté et arrêté, Lightroom acheté régulièrement depuis le version 5, qui facture son logiciel en couple avec Photoshop, dont on a pas forcément besoin.(Certes je les comprends un peu, le piratage y est pour beaucoup).
    Mais quand on compare le prix demandé avec l’achat du logiciel sur disque, on constate que la formule est devenu un jack-pot, c’est ce qui a motivé ma volonté de changer.
    Je passe sur Darktable version pré-alpha pour Windows:=>communauté:https://darktable.fr/
    Elle est stable et gratuite pour l’instant. Je commence à l’utiliser.
    Je vais travailler de concert avec mon dernier Lightroom jusqu’à maîtriser Darktable.
    A++pierreM

    • > Elle est stable et gratuite pour l’instant.

      Elle est Open Source, et c’est la grande force! C’est bien mieux que gratuit, c’est la garantie de la gratuité et de la disponibilité des sources à vie. C’est la grande différence entres les logiciels Libres et ceux Gratuits.

  4. Bonjour,

    Allez, je mets mon p’tit grain de sel…
    Pour ma part, je compte procéder comme ceci :
    . Continuer avecLR 6 tant que rien ne m’en empêche, c-à-d en pratique, comme Michel (Bonjour Michel !!!) tant que je ne change pas de boîtier pour un nouveau dont les RAW ne seraient pas reconnus
    . Mais en parallèle, je vais me faire la main doucement sur Skylum (nouvelle appellation de Macphun, dispo sur PC et qui ajoutera un modèle de DAM (catalogage) à partir de janvier. Voulant faire confiance et encourager la politique annoncée (1 licence perpétuelle, installation possible sur 5 ordinateurs si besoin) j’ai précommandé le logiciel.
    Le prix n’est pas énorme, je ne prends pas de grand risque.
    Et ça me permettra de me faire la main tranquillement sur le logiciel au fil des mois, de le laisser faire ses erreurs de jeunesse, et de voir peu à peu si les annonces concernant l’importation du catalogue LR, la conversion des presets etc.. se vérifient.
    Voici un article qui en parlait de façon assez complète, sur le site de Damien Roué :
    https://phototrend.fr/2017/11/nouveau-logiciel-luminar-2018-macphun/

    Je les ai interrogés quant à moi sur la possibilité d’importer des traces gps (pour l’instant pas au programme on dirait), par contre l’éditeur a répondu assez rapidement à mon mail. Bref.. je laisse passer un peu de temps pour voir où tout cela me mène..

    Mais il est par contre certain que par rapport à mes besoins, la version CC de LR n’est pas utile et j’ai l’impression qu’on s’est surtout moqué des acheteurs, du côté d’Adobe.
    Je n’utilise pas PS non plus, donc une ancienne version pour certains traitements de base me convient parfaitement.

    Je compte bien, au bout de quelques mois, faire un article sur mon blog avec un retour d’expérience sur ce logiciel, quand je l’aurai exploré et trituré dans tous les sens.

    Affaire à suivre donc 🙂
    Ce sera résolument le feuilleton de l’hiver et du printemps..

    Joëlle (et toujours un grand merci pour tes articles, Oui Oui !!!) 😉

      • Oui je crois en effet qu’on gagnera tous à surveiller comment les autres s’en tirer, et à partager nos expériences.. (c’est d’ailleurs le cas dans bon nombre de matières 😉 ).

        Peut-être d’ailleurs pourrait-on créer quelque part un forum ou un sujet dans un forum traitant de cela, avec toutes les combinaisons possibles :
        LR ==> dArktable
        ….==> Luminar/Skylum
        etc,…. et voir le retour d’expérience des uns et des autres, relayer les articles qui en parlent…. et les ressources qui vont sûrement pointer le bout de leur nez …

        Ce serait utile à tout le monde… qu’en penses-tu ?

      • Bonjour ouioui et toute la tribu
        Merci pour tes articles, tes formations, tes avis pertinents
        En ce qui me concerne vu cette politique je vais abandonner LR , pas seulement pour moi, mais pour le club photo qui nous rassemble : on ne peut imposer un abonnement à perpétuité a des amateurs, les pros … c’est leur affaire
        Donc je me suis mis à la rechercje
        J’ai testé, ce ne sont que des test rapides qui n’ont pas valeur absolue, mais disons une première impression
        Cyberlink photodirector : ergonomie bonne, on se croit un peu chez LR, mais lent , pas rédhibitoire, une façon d’organiser son travail est nécessaire, va boire ton café durant qu’il mouline (je travaille en test avec un i3 sans carte graphique autre que celle de la carte mère), ne reconnait pas tout de mon matériel, mais très interessant, envisagé dans mon club
        Darktable : pas d’importation « physique » , performant, organisation méthodique, mais qui peut être déroutante pour les « nuls » . Un super outil pour ceux qui veulent s’en donner la peine, pas à mettre dans toute les mains surtout pour ceux qui viennent de windows car c’est cette version que je teste, sur mac quelques plantages, la version beta de Windows, incomplète parait assez stable
        A suivre …
        Merci encore Ouioui

  5. Très intéressant ton article Ouioui ! J’avais déjà fait ce travail lors des annonces de LR6 mais je n’avais pas fait la balance au niveau des fonctions prédominantes.
    Darktable est pour moi une très bonne alternative mais je ne suis pas certain de la compatibilité avec Windows ?
    Merci pour cet article !

    PS : Quel logiciel pour faire ton schéma de workflow ?

    • Tu peux déjà utiliser Darktable version Linux sur W10 car W10 intègre un bout de Linux. La version pure windows est pour la fin de l’année. Pour le flow je ne me souviens plus. Je dirais Google slide 😉

      • Intéressant ! Il faut que je passe à W10 avant de passer à Darktable alors ! 😉 J’ai apprécié le fonctionnement de DT sur Linux déjà.
        Merci pour les infos !

  6. Bonjour Ouioui,
    bien que je ne sois pas intervenu depuis un bout de temps sur ton site, je l’ai toujours consulté.Ce sujet m’intéresse et je me permets d’y apporter ma touche.
    Tout a démarré par un souci informatique qui a planté un de mes ordis et la rencontre d’un collègue programmeur Linux.
    Après de nombreuses discussions et comme je suis curieux et que j’ai envie d’apprendre, j’ai tout simplement basculé un de mes PC en Linux avec les logiciels de traitement photos fournis par les paquets.
    Il m’a fallu plusieurs mois pour assimiler cette nouvelle technique, surtout au niveau du vocabulaire et de la présentation, bien que une bonne partie des outils sont instinctifs (une balance des blancs sera toujours identique pour exemple).
    J’ai conservé LR sur ma deuxième bécane, on ne sait jamais.
    J’ai besoin de classer mes photos, de les traiter et de faire des tirages A3+ maxi de bonne qualité.
    LR offre tout, mais je me suis bloqué par le fait de prendre un abonnement payant par la toile. Ce n’est pas dans ma culture personnelle.
    Le temps a passé et au bout de 3 mois, je me suis rendu compte que toutes mes photos étaient traitées avec Darktable. Je me suis même rendu compte que les outils sont très complets, mais … mais …il faut accepter une nouvelle approche du traitement.
    On peut travailler sur des zones de la photo, sur des couleurs, sur des rendus etc, comme LR, mais autrement.
    Pour donner un exemple c’est un peu comme la conduite voiture à droite en France et que l’on passe à gauche en Angleterre. On y arriver, mais avec un peu d’entraînement.
    Pour les impressions, LR est bien plus ergonomique que Darktable.
    Mais ce n’est pas grave, car j’ai trouvé le driver équivalent pour ma bécane et on peut utiliser les profils de papier.
    Au fur et à mesure que j’ai utilisé Darktable, le classement type LR m’a manqué.
    J’ai trouvé Digikam, qui est génial, car on retrouve la même logique de classement avec des séries, des mots clés, des couleurs, des étoiles …
    On peut consulter lesphotos sur Digikam et clic droit sur la photo choisie pour la traiter dans Darktable.
    Je précise que ces deux applications fonctionnent sous Windows, car je les teste en ce moment.
    Il existe aussi Gimp que j’ai installé.
    Mais je ne m’en sers pas ce qui me rassure, car je ne suis jamais servi de Photoshop.
    J’ai installé également Lightzone et Rawtherapee, mais jamais utilisé.
    Pour résumer, je classe avec Digikam, je développe avec Darktable et j’imprime avec le driver.
    Je ne regrette pas le changement, mais il faut accepter d’y consacrer un temps et des méninges.
    Bien cordialement,
    Lionel

      • Merci Ouioui pour ta réponse.
        Je me suis retrouvé dans le même cas que lorsque j’ai eu LR pour la première fois sur mon ordi.
        Comment m’organiser?
        Quels outils?
        A quoi servent-ils?
        Ai-je besoin de tout cela?
        Où trouver les infos? (chez Ouioui!)
        Mais en fait, je trouve à titre personnel intéressant de se remettre de temps en temps en question.
        Lionel

    • Bonjour Lionel.
      Content de te lire sur ce forum, après ton message (perso) d’hier soir 😉
      Ton retour d’expérience est bien sympa. Tout avoir dans un logiciel est quand même bien plus pratique que de devoir jongler.
      M’enfin, 12€/mois, c’est chaud si on n’utilise que LR…

      • Bonjour Christian,
        le monde est petit !
        Après m’être organisé, je me rends compte que je ne perds pas plus de temps que d’ouvrir les collections de LR et ensuite cliquer sur une photo pour la traiter.
        J’ouvre Digikam et clic droit sur la photo qui sera développée avec Darktable.
        Après le travail, on peut exporter comme on le souhaite de la même manière que LR. Il faut juste connaître la position physique des outils.
        J’ai un book qui ne supporte pas LR car pas assez costaud, avec Digikam, je retrouve mes photos que je souhaite montrer aux autres.
        Je ne veux pas avoir un fil à la patte par un abonnement.
        On pourra en discuter devant une bière au bar du coin .
        Lionel

  7. Onéreux, un peu, beaucoup, beaucoup trop, chacun jugera selon ses moyens et surtout son envie et l’utilisation qu’il fait de LR. Ce qui me gène un peu plus c’est de ne plus rien avoir pour traiter de nouveau d’anciennes images si on stoppe l’abonnement.
    J’ai une ancienne version que je vais garder tant que je conserve mon boîtier mais du coup j’ai pris la peine de regarder un peu ce qui se faisait et je dois bien avouer que certains logiciels ont fait de gros progrès, je pense à Dxo photolab dont j’ai testé la version d’essai, Luminar 2018 fait des choses pas mal et doit se doter d’un système de catalogage, sans parler de darktable qui en plus est un logiciel libre et donc gratuit. Adobe a certainement une technique marketing très développée et sans faille mais par contre ils ont poussé des utilisateurs à aller voir ailleurs… et ailleurs l’herbe n’est pas plus verte mais on ne peut que constater qu’il n’y a pas que chez Adobe qu’il y a des développeurs de qualité. Merci Ouioui pour ce tour d’horizon.

  8. Super article; bien structuré. J’ai LR 6 « perpétuel » (mot pas vraiment bien choisi ) que je garderai jusqu’au jour ou je remplacerai mon Nikon D5500. Je reviendrai consulter ton excellent article pour me décider.

Laisser un commentaire