8

Tirez parti de votre esprit d’ingénieur pour exceller en photographie.

Récemment, je répondais à une demoiselle qui venait d’acquérir un Nikon d7100 et un objectif 55-300mm . Elle est débutante et passionnée par la photo et elle demandait des conseils pour progresser avec son appareil. Je lui ai demandé quel était son niveau d’étude pour adapter mes réponses et certains n’ont pas compris le lien. Voilà pourquoi je vais donc faire un article là-dessus pour expliquer pourquoi, certains ou certaines, par la chance qu’ils ou elles ont eu de faire certaines études, comme celle d’ingénieur, mais pas que, sont un poil favorisés dans l’apprentissage du fonctionnement de leur appareil photo.

Je vais écrire cet article au masculin. Mais à chaque fois que vous lirez Ingénieur, je compte sur vous pour lire Ingénieure aussi. À chaque fois que vous lirez « Il » je compte sur vous pour lire « Elle » aussi. A chaque fois que vous lirez « ceux » il faudra lire « celles » aussi et à chaque fois que vous lirez « Certains » je compte sur vous pour lire « Certaines » aussi. Le prochain dans le même cas sera écrit au féminin promis 😉

Ce qui est faux

Plus on a un niveau d’étude élevé meilleur photographe, on est. En aucun cas. Car dans la photo, même s’il y a de la technique, elle n’est pas si compliquée et de toute façon la partie artistique est primordiale

Quelqu’un qui n’a pas fait d’études ne peut pas maitriser son appareil photo. Heureusement que c’est faux. Ce n’est pas parce que l’on n’a pas eu la chance de faire des études que l’on est stupide.

Les manuels utilisateur des appareils photo sont faits pour le plus grand nombre. Ça aussi, c’est faux. Il suffit de les lire. Plein de termes techniques, pas beaucoup d’exemples visuels. Dans la vulgarisation, on n’est pas loin du niveau zéro. D’ailleurs, si ces manuels étaient compréhensibles, on n’aurait pas des centaines de groupes Facebook, de forums, de vidéos YouTube pour expliquer comment ça marche réellement.

Ceux qui posent des questions sont des feignants. Ils n’ont qu’à lire leur manuel utilisateur. A une époque, on disait « RTFM » pour Read That Fucking Manual. C’est évidemment faux. Ils ne sont pas feignants. Ils ne comprennent simplement pas leur manuel utilisateur, car il est mal écrit

Les notions de la photographie sont trop compliquées à comprendre. Non plus. L’avantage de la photo, c’est que l’on a un résultat visuel. Donc il est très facile de montrer l’impact de l’ouverture, des Isos, du temps de pose, de la mesure de lumière, de la balance des blancs et de plein d’autres choses. C’est visuel. Ça sera plus facile à montrer que l’enthalpie

Il faut être bon en math pour faire de la photo. Non. Avant peut être en argentique, il fallait un niveau minimum. On essayait de faire la bonne photo du premier coup. Alors, on essayait de calculer son triangle d’exposition. Maintenant faire une photo ne coute plus rien. On fait la photo, c’est trop sombre, on sait quel paramètre ajuster et on l’ajuste empiriquement pour arriver au résultat souhaité. En plus les appareils sont pleins d’automatismes pour faire des math à votre place et ils sont assez souples et permettent de ne pas être hyper précis.

Et on peut en trouver plein d’autres

Alors pourquoi ça serait plus facile pour les ingénieurs

Déjà, on ne va pas s’arrêter aux ingénieurs, car c’est un peu caricatural. On va dire à ceux qui ont fait des études supérieures un peu techniques. Les Bacs+ un peu techniques. Et ils sont favorisés pour différentes raisons qui ne sont pas forcément liées à la connaissance, mais plus à une sorte d’état d’esprit qui leur a été enseigné pendant leurs études. Une des premières raisons, c’est qu’ils n’ont pas peur de la technique. Lorsque l’on a fait ce genre d’étude, on a utilisé des matériels bien plus compliqués qu’un appareil photo. Et ils n’ont pas peur de les utiliser. Ça fait partie du boulot. Donc, ils n’auront pas peur de faire une « Bêtise » en changeant un paramètre de leur appareil. Dans certaines formations, on va utiliser des appareils de mesures à plusieurs dizaines de kilo-euros, donc ce n’est pas un appareil à 2000€ qui fait peur.

Ils savent lire un manuel utilisateur. De la même manière, ils ont lu des manuels utilisateurs un peu plus complexes que celui d’un appareil photo. Donc ce ne sont pas les 500 pages écrites en gros caractères d’un manuel utilisateur qui va les effrayer. Ils viennent de se taper les 2959 pages du guide programmation des SignalVu Vector Analysis Software de Tektronics. Vous pouvez aller vérifier. Ça fait vraiment 2959 pages. Et des comme ça, ils en ont lu plusieurs

Ils savent expérimenter. Pendant ce genre d’étude, on expérimente pour mettre en évidence certains phénomènes. On a appris à capitaliser sur ces expériences, à en apprendre quelque chose. On a appris à créer des protocoles de test qui permettent des comparaisons fiables. Ils partent du principe qu’ils peuvent comprendre ce qu’ils apprennent. C’est le principe des études supérieures en général et pas que techniques. On ne sait pas quelque chose, on l’apprend, on le comprend et ensuite, on le sait et on l’applique. Donc un Ingénieur qui ne comprend pas un truc dans un manuel utilisateur, il va chercher, il va expérimenter et il va comprendre.

Donc en gros, si on est un Bac + quelque chose un peu technique, on lit le manuel utilisateur de son appareil, on expérimente et on a compris. Maintenant ce n’est pas pour cela que la photo sera bonne. Mais au moins, on aura compris comment marche son appareil photo assez rapidement. Car un appareil photo, même si ça permet de créer des images artistiques, ça reste un objet technique avec un capteur, un obturateur et plein de réglages.

Si on n’est pas Bac+ technique, on ne peut pas ?

Si on peut évidemment, et heureusement d’ailleurs, et on peut même y arriver plus vite qu’un ingénieur, mais ceux qui ont suivi une formation supérieure un peu technique ont été formatés pour s’en sortir rapidement. En plus, les manuels utilisateurs ont été écrits par leurs collègues ingénieurs et ils se comprennent entre eux. Donc il n’est pas étonnant qu’ils arrivent peut-être un peu plus rapidement à comprendre comment marche leur appareil. Pour quelqu’un qui a moins la fibre technique, ou qui a peur de faire une bêtise, il sera peut-être plus intéressant de trouver un autre moyen d’apprendre. Et avoir un humain à côté de soi pour lever facilement et rapidement certains blocages peut être plus intéressant que de se plonger dans un manuel utilisateur austère.

Tu ne serais pas ingénieur toi ?

Entre autres oui. Comment vous pensez que je fais toutes mes vidéos. Je ne connais pas tout. Je n’ai pas la science infuse, loin de là. Simplement, je me renseigne, j’expérimente, je lève mes doutes et j’essaye de vous vulgariser le résultat. J’ai été formé pour faire cela. Et c’est justement parce que je suis un ingénieur et que je connais les travers élitistes de certains membres de ma profession que j’ai décidé d’aider ceux qui sont un peu perdus pour qu’ils puissent s’éclater à faire des photos. J’essaye d’être partageur avant d’être ingénieur et de démystifier un peu tout cela. Et en plus quand quelqu’un a compris grâce à mes explications, je kiffe.

Le pot commun

Tu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles ? Fais-toi plaisir !

8 Comments

  1. Bonjour,
    Je suis ingénieur et même pire que ça. Je note que les fainéants, ce sont aussi les « ingénieurs » eux-mêmes qui ne se donnent pas la peine d’expliquer. Il m’arrive de m’inclure dans la catégorie car je n’ai pas toujours le courage (hors boulot) de tout expliquer à des personnes qui n’y connaissent rien de rien. Mais je me soigne. D’ailleurs, j’ai été enseignant pour des étudiants entre bac+2 et bac+5, alors j’ai expérimenté… En 2020-21, je me suis essayé d’expliquer par écrit ce qu’était un vaccin à ARN messager (en marge de la pandémie de COVID-19) à quelqu’un qui avait une formation scientifique assez limitée (mon épouse) et elle a compris. Je pensais avoir tout bon, mais après, j’ai essayé avec une personne qui n’avait strictement aucun vernis scientifique (une amie) et qui était même rétive à tout ce qui était scientifique et je m’y suis un peu cassé les dents. Alors, j’ai dû recommencer autrement. Je ne sais pas au final si elle a tout bien compris car au final elle n’a rien dit, ne voulant sans doute pas me vexer. Il faut dire que c’est un cas un peu désespéré ! Je précise d’ailleurs que bien que de formation biologiste, je ne suis pas spécialiste des questions de biologie cellulaire animale, de biologie moléculaire ou de génétique.
    Donc c’est passionnant, mais c’est pas facile tous les jours. C’est tellement plus simple de parler / jargonner entre confrères.
    Tout cela pour dire que ce que tu as expliqué ici est une évidence et que le fait de vulgariser est une action extrêmement noble (quel que soit le niveau) et merci de t’y employer avec talent et détermination.

  2. Encore merci pour cet article , je n’ai pas fait d’études supérieures et ton aide m’a été précieuse
    Bien à toi

  3. Encore un excellent article.
    Concernant les notices d’utilisation, je n’arrive pas à comprendre que des entreprises qui paient moult ingénieurs et techniciens pour concevoir des appareils aussi sophistiqués ne se donnent pas les moyens de rédiger des notices permettant aux acheteurs d’utiliser au mieux toutes les fonctionnalités qui peuvent leur servir. C’est parfois pitoyable. Et c’est le cas pour Adobe avec ses logiciels.
    Sans doute n’ont il pas compris qu’il ne faut pas confier la rédaction d’une notice d’utilisation (ou une formation à l’utilisation) aux ingénieurs et techniciens qui ont conçu un matériel (ou un logiciel), mais à de vrais utilisateurs . Par « vrais » je veux dire ceux qui ont vraiment quelque chose à faire avec le matériel en question, pas des « experts » qui passent leur temps à décortiquer toutes les fonctionnalité de l’appareil sans jamais vraiment l’utiliser en condition réelle.
    Les meilleures formateurs sur Word, par exemple, ne sont surtout pas des informaticiens, mais des … secrétaires.
    Le meilleur formateur pour un appareil photo ou un logiciel de gestion /traitement photo, un vrai photographe … comme toi, Ouioui. Peut importe qu’il soit ingénieur ou pas. 😉

  4. Tout à fait d’accord avec cet article et puis la sensibilité nécessaire au photographe implique t’elle un niveau d’etudes supérieures ?
    J’ajoute que l’IA va permettre de combler certaine lacunes intellectuelles…( A prendre au second niveau bien sûr)
    Merci OuiOui

  5. Encore un article que j’applaudis haut et fort.
    Grâce à ton altruisme,j’ai pu découvrir et me servir de Lightroom car à la maison,c’est mon mari qui est ingénieur
    Avec mon petit bagage en ce qui concerne les études,j’ai recours à de braves personnes comme toi Ouioui.
    Merci mille fois pour ton partage.

  6. Bravo pour ton approche pedagogique et cette clarification. Mon père (ingénieur) me disait « un ingénieur ça ne sait rien mais ça apprend vite »…

  7.  » Je lui ai demandé quel était son niveau d’étude pour adapter mes réponses et certains n’ont pas compris le lien »
    Et pourtant ça parait tellement une évidence. Adapter son discours en fonction de son auditoire, il n’y a rien de péjoratif là-dedans, juste de la logique et du bon sens.
    Merci OuiOui pour ton excellent article (comme toujours)

Laisser un commentaire