13

J’ai fait un milk bath

Un Milk Bath ? Mais c’est quoi ? C’est assez simple. Vous prenez un modèle, une baignoire, de l’eau, du lait, des fleurs et vous essayez de mélanger le tout harmonieusement. Je vais donc vous parler de ce projet du début à la fin que nous avons réalisé avec Hope & Joy mon modèle pour l’occasion.

 

 

L’idée

Il faut rendre à Hope & Joy ce qui appartient à Hope & Joy. J’ai réalisé il y a un moment une séance avec Hope & Joy. Elle était venue chez moi un peu méfiante, car elle reprenait les séances photo après une période de pause et en plus il est difficile d’avoir des photos de moi sur le net. Sur le net je suis plus un concept qu’une personne. La séance s’est très bien passée et à la fin, lors du tri des photos elle me parle d’un projet qu’elle avait envie de réaliser. Un Milk Bath.

Comme je suis toujours partant pour de nouvelles expériences j’ai accepté. Je tiens à préciser que Mirou était avec nous. 😉

Les préparatifs

  • La baignoire. J’ai essayé de trouver une baignoire assez classe pour avoir plus de latitude lors de la séance. J’ai regardé des photos d’hôtels, de chambres d’hôtes, mais je n’ai rien trouvé de probant à un prix raisonnable. À un prix déraisonnable par contre c’est possible à trouver, mais je n’ai même pas cherché à les contacter pour savoir s’ils pouvaient me louer une chambre pour quelques heures. On a donc décidé que cela se ferait dans ma baignoire.
  • Le lait. Là il y a deux options. Le lait frais et le lait en poudre. Je suis parti sur du lait frais entier, car je trouve que le lait en poudre est légèrement jaunâtre. Entier, car il est plus crémeux. En plus avec le lait frais par de problème de grumeaux. J’en ai acheté 36l Budget entre 50 et 60€.
  • Les fleurs. Je suis allé voir ma fleuriste habituelle est et j’ai pris des gerberas. Une trentaine ne sachant pas trop combien il en fallait. C’est assez grand comme fleur avec 10cm de diamètre. J’ai pris des tons jaune, rouge, orange, pastel. J’ai pris aussi des trucs qui ressemblent à des gerberas, mais en plus petit. Ne me demandez pas le nom. Je suis photographe et pas fleuriste. Et aussi une dizaine de roses blanches et rose pastel. J’ai pris large et finalement et j’ai bien fait, mais on en reparlera plus tard. Budget dans les  60€. Je pense que l’on peut faire cela avec d’autres fleurs mais il faudra tester la flottaison.
  • Hope & Joy souhaitait aussi des Agrumes. J’ai donc acheté des oranges, des Pomélos roses et des citrons. Une dizaine d’Euros de budget

Installation du matériel

Avant la séance j’ai installé mon éclairage. Une grande octobox 120 avec dessus un flash sans Fil 600W Godox AD600B au pied de la baignoire. Et à la tête de la baignoire un bol beauté avec une coiffe translucide et un flash Cobra. Pourquoi un cobra alors que j’ai d’autres flashs de studios ? Simplement parce que mes autres flashs de studio se branchent sur du 220V et que mélanger une baignoire, de l’eau et du 220V ça ne fait pas bon ménage. Claude François a essayé. Il a eu des problèmes… Les magnolias, par centzcrttzt crtzzzz crtzzcrtz. Comme ma salle de bain est en sous-pente ma latitude d’installation n’était pas énorme non plus

Ensuite on a coupé les agrumes, rempli la baignoire d’eau assez chaude pour que l’eau reste chaude assez longtemps et que Hope & Joy n’ai pas froid. On a mis du lait. 12l de lait entier et cela semblait suffire pour avoir une bonne opacité

La séance

Hope & Joy s’est maquillé et mise ensuite dans la baignoire. Et il a fallu régler certains problèmes

  • La température. L’eau est chaude donc le modèle à chaud donc il se déshydrate donc il a soif et il a le visage qui rougit un peu.
  • La position de repos. Hope & Joy a eu rapidement mal au cou, car elle ne pouvait pas appuyer la tête sur le fond de la baignoire. L’eau serait passée au-dessus de son visage. Elle ne pouvait pas adosser sa tête sur la baignoire, car à ce moment-là il n’y a plus de lait au-dessus de sa tête. On a essayé pas mal de choses pour lui mettre sous la tête, mais finalement le mieux c’est une ou deux grosses serviettes roulées que vous immergez. Ça reste au fond, et comme c’est mou c’est confortable.
  • Les fleurs. Une fleur, ça flotte. Mis avec la chaleur de l’eau les pétales se flétrissent très rapidement et donc comme elles s’aplatissent ça ne flotte plus assez et le lait passe un peu par-dessus et peut arriver au centre de la fleur.
  • Le courant. Il suffit que le modèle bouge un peu pour que des courants se crées et que toutes les fleurs bougent.
  • Les éclaboussures. À un moment Hope & Joy tenait un bouquet qui a légèrement trempé dans l’eau et en le replaçant cela a fait une éclaboussure sur son maquillage. Heureusement rien d’important. Un petit coton a suffi pour retirer l’éclaboussure sans devoir se remaquiller.
  • La prise de vue au pif. Souvent il faut être parfaitement au-dessus du modèle. Pour viser, vous avez soit le viseur soit l’écran arrière en Live View. Si vous utiliser le viseur if faut donc que votre appareil et votre œil soient au-dessus du modèle. À moins de se pencher dangereusement ça va être compliqué. Personnellement j’ai choisi le live view en tenant mon appareil a bout de bras. Mon écran n’est pas orientable, mais je voyais assez pour viser correctement. Attention vous manipulez des choses qui peuvent être mouillées. Donc avoir les mains glissantes, donc je vous conseille fortement une petite dragonne de sécurité au poignet. Car si vous lâchez votre appareil vous allez abîmer votre modèle et ça serait dommage.
  • Un dernier point, mais ce n’est pas un problème c’est la pudeur du modèle. C’est plus une constatation. Si dans les poses prévues on ne voit pas de vêtements le mieux, c’est peut-être de ne pas en mettre. Plus le modèle sera habillé, plus il doit de temps en temps changer la position d’une bretelle, d’un vêtement, etc. Donc plus il bouge et plus les fleurs bougent et plus il faut tout replacer. En plus il ne faut pas oublier que les sous-vêtements font des traces sur la peau qu’il faudra retirer en post traitement. Maintenant vous pouvez tout à fait faire des photos avec vêtements visibles. Milk bath ne veut pas dire forcement nu. Donc une fois de plus ce n’est pas un problème, mais une simple constatation.

Pour moi la séance s’est super bien passée. Pour une première fois, je trouve que Hope & Joy et moi avons bien géré la séance. Attention quand même, le modèle, pour certaines raisons évoquées plus haut, est assez passif. Il ne doit pas trop bouger donc c’est au photographe de bien tout placer dans la baignoire. Je vous conseille d’avoir une passoire pour aller à la pêche aux fleurs ou aux agrumes. Comme le photographe fait pas mal de manipulation il pose souvent son appareil donc je vous conseille d’avoir autour de vous une ou deux chaises pour poser votre appareil.

Pensez aussi à une bassine pour mettre les tiges coupées des fleurs, les fleurs trop abîmées, etc. Pensez à des tapis antidérapants aussi. Une serviette pour vous essuyer les mains. Parlez aussi un peu plus fort. Souvent votre modèle aura les oreilles sous l’eau. Hope & Joy parlait un peu plus fort d’ailleurs. Voici quelques photos de cette séance.

 

Calliopé
« 2 de 3 »

Ce que l’on peut améliorer pour la prochaine fois.

  • Préparer les compositions à l’avance. Pour simplement en faire plus.
  • Une eau pas trop chaude et si cela devient trop froid vider un peu, remettre de l’eau chaude et du lait. OK ce n’est pas bien de gâcher du lait. C’est vrai, mais c’est un autre débat
  • Confectionner des supports pour les fleurs. En découpant par exemple un petit rond dans du papier bulle et en passant la tige au milieu de ce papier. Comme cela la fleur flotte un peu plus et le lait ne passe pas dessus. Il ne faut pas qu’elle flotte trop au-dessus non plus, car vous risquez des ombres en dessous.

Et l’avis de Hope & Joy ?

Je vous propose de lui demander directement 😉 Bonjour Hope & Joy.

Pourquoi m’avoir fait confiance pour ce projet ?

Je marche beaucoup au ressenti et après avoir réalisé ma première séance avec toi, j’ai vite vu qu’on pourrait faire de jolies collaborations futures de par ta franchise (et ton petit caractère ahah) et le fait que tu n’aies jamais eu un seul geste/regard déplacé à mon égard. De plus on communique facilement et on sait à peu près le rendu qu’on veut, ça facilite les choses.

Pendant la séance des points que tu as particulièrement appréciés. Tu as aimé le déroulement de la séance.

Le fait que tu respectes ma pudeur et que tu te retournes dés qu’il fallait que j’enlève mon débardeur ou autre. De plus, tu trouvais toujours une solution à chaque petit « problème », comme pour mon cou, ou bien le fait qu’il fasse trop chaud etc. Et enfin… Ta playlist ! De bonnes musiques qui me permettent de relâcher la pression ! La séance s’est plutôt bien déroulée, chacun apportait ses idées et ça nous a permis de réaliser de belles photos. J’ai trouvé que c’était une expérience enrichissante et ça permet de sortir de sa zone de confort.

Et il y a d’autres points qui t’ont plus gêné pendant cette séance. N’hésite pas. Vas-y . 

Les crampes… Lol. Crampes au cou, crampes au bras, mais c’est le jeu ! Sinon peut-être la chaleur de début de séance.

Tu es contente du résultat ?

Largement même ! C’est pétillant, coloré, fun et ça donne le smile ! Et puis il y a aussi un côté plus romantique, sensuel que j’apprécie également.

Autre chose que tu voudrais dire à mes lectrices et lecteurs ?

A tes lectrices et lecteurs pas forcément, si ce n’est que je suis contente du résultat et de nos échanges. En revanche aux personnes extérieures susceptibles de tomber sur cet article oui :

J’ai souvent entendu dans mon entourage proche comme moins proche des remarques comme : « Mais à quoi ça sert de faire des shootings photos ? C’est pour te faire remarquer ou pour avoir plein de like sur tes photos ? » Comment vous dire… 

Plus sérieusement, ça m’attriste que certaines personnes puissent avoir cette vision-là de la photographie, réduire le modèle à une histoire de like. Selon moi, être modèle photo permet avant tout de prendre confiance en soi à travers les rôles qu’on va incarner durant la séance. Je trouve ça enrichissant de pouvoir jouer différents personnages dans différents univers, ça me fait sortir de ma zone de confort. Et puis, ça me permet aussi de me découvrir à travers chaque collaboration.

—————

Merci Hope & Joy. Pour la prochaine fois, je verrais bien un Milk bath, mais avec du whisky chaud à la place. Un peu de café et de la crème chantilly. Un Irish coffee Bath. Ça peut être sympa…

grin

Le pot communTu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles ? Fais-toi plaisir !

 

 

13 Comments

  1. Bjr Oui oui
    Je ne retrouvé pas le commentaire qu’il me semble avoir laissé à propos d un possible changement d’éclairage entre les 2 premières et la troisieme
    En effet il y a une espèce de halo autour des cheveux qui n’apparaît pas sur la 3ème. Qu’en est il ?
    Bonne journee

    • Désolé. Je ne vois pas ce commentaire dont tu parle et il n’a pas été mis automatiquement dans les indésirables par le système anti spam. Les miracles de la technique moderne 😉 pas de changement d’éclairage pendant toute la séance

  2. Très sympa ces longues explications… Il y a longtemps que j’ai le MATOS & cette inspiration… Il manque toujours un TRUC… Sauf que pour moi, c’est une MODELE qui accepte & ne soit pas allergique aussi ;-P

  3. Ah j’oubliais … la seule photo que tu montres est superbe. Les autres sont certainement du même acabit, et ça donne envie de les voir ! ;+)
    Mais où ?

  4. Chouette compte-rendu !
    C’est là qu’on se rend compte que ce n’est pas une sinécure, et qu’un shooting ne s’improvise pas !
    Bravo pour les petits trucs partagés (rougeur, papier bulle sous les corolles, etc) !

Laisser un commentaire