18

J’ai testé le service de réparation Canon

Il y a peu mon compagnon de toujours, mon Canon EF-S 17-55mm F2.8 IS USM a décidé d’avoir un petit coup de mou. J’ai commencé à avoir des erreurs de communication entre le boîtier et l’objectif. Cet objectif a 8 ans et il coûte dans le 800€. N’étant pas prêt à dépenser cette somme pour en acheter un neuf je me suis dit que la réparation était peut-être une bonne option.

Le problème

Lorsqu’une panne vous arrive la première réaction c’est évidemment la déception. En plus on n’est pas forcément dans un état d’esprit ouvert pour qualifier correctement l’erreur. Moi j’étais en Vacances. Un soir j’ai quand même prix 10 minutes à tête reposée pour qualifier le problème. Mon 7D MKII me donnait des erreurs de communication de temps en temps. J’ai nettoyé les contacts. Même problème. Puis je me suis rendu compte en fait que cela venait de la focale. De 17 à 20 pas d’erreur et ensuite erreur systématique.

La chronologie

Le samedi 21 avril, j’ouvre un ticket au support sur la page internet pour expliquer mon problème. Je reçois un mail de confirmation pour me dire que je vais recevoir une réponse.

Le lundi 23 avril, je reçois un mail me demandant d’envoyer mon objectif au centre de réparation à Courbevoie. Il faut remplir un formulaire de réparation ou on explique le problème et on donne certaines infos de ce que l’on attend. Une réparation si la somme est inférieure à 180€ dans mon cas, un devis, etc.

J’envoie mon objectif avec le formulaire dans la semaine

Le mardi 3 mai, je reçois une confirmation par canon de la réception de mon objectif. Pour les générations futures, le premier Mai est férié et à l’époque en plus il y avait des grèves de la SNCF. C’est une société qui gérait les trains en France. Je sais que maintenant à l’époque du voyage temporel dématérialisé ça peut paraître bizarre, mais à l’époque c’était comme cela 😉

Le mercredi 3 mai, je reçois le devis. 192€. C’est toujours moins que 800€. Et comme la formule optique n’a pas changé depuis que je l’ai acheté je décide d’accepter le devis. J’accepte de devis par mail en le signant et en le scannant.

Le lundi 7 mai, je reçois une confirmation de Canon me disant que la réparation est en cours

Le mardi 15 mai, je reçois un mail de Canon me disant que mon objectif est prêt et qu’il faut que je paye la réparation avant que l’objectif soit réparé. Et là j’ai deux options. La première c’est d’appeler un N° et la deuxième c’est d’envoyer un chèque. Pour les générations futures qui passeraient par là un chèque, c’est un bout de papier. Déjà à mon époque ce n’était plus vraiment utilisé et j’espère qu’à la vôtre ça a disparu. Je ne sais pas où est mon chéquier et en plus je n’étais pas chez moi.

Je tente donc le N° de téléphone. Je me dis que je vais tomber sur un serveur vocal qui me demande de rentrer les informations de ma carte de crédit. Et ben non. On a un répondeur qui vous explique pendant 2m16 que l’on va vous mettre en relation avec quelqu’un et qui après vous raccroche au nez en vous expliquant qu’il y a trop d’appels. Je retente, retente, retente encore. Puis à 17h le service ferme.

Je rente encore le lendemain, retente puis retente encore et Miracle je tombe sur quelqu’un qui me demande les infos de ma carte. Je lui donne, j’attends, il me dit que le payement est refusé. Il réessaie, toujours refusé. Et là il me dit que cela vient peut-être de chez eux, car il y a eu une coupure de courant et il me demande rappeler. Ah non !! Je lui explique gentiment que c’est lui qui va me rappeler. Il prend mon numéro. 10 minutes après je suis rappelé par une autre personne. Qui réessaye. Ça ne marche toujours pas. Puis finalement 10 minutes encore après je recoins un coup de fil qui me dit que c’est bon. Yes !!

Le 17 mai, je reçois un mail de confirmation me disant que mon matériel a été expédié

Le 18 mai, mon objectif est dans ma boîte aux lettres. C’est bien emballé, bien protégé et il marche.

Conclusion

Messieurs et Mesdames de Canon. Je suis content du service de réparation. J’ai été mis régulièrement au courant de l’avancement des travaux. En période de grève SNCF et de jours fériés au mois de mai le délai de réparation m’a semblé très acceptable, mais vraiment votre système pour payer la réparation est mauvais. Je ne sais pas si vous savez qu’en chine on ne paye plus qu’avec son téléphone en scannant un QR code. Alors nous demander d’envoyer un chèque ou d’appeler un numéro pour filer son N° de carte bleue à une personne c’est loin du 21 ème siècle. Vous savez que l’on est passé au 21 ème siècle quand même non ?


Tu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles ? Fais-toi plaisir !

Tu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles ? Fais-toi plaisir !

 

 

18 Comments

  1. Je t’écris depuis le futur :
    Je ne sais pas pourquoi je suis tombé sur ton blog car la photographie tel que tu la connais à ton époque n’existe plus. Nous naissons avec une puce implanté dans notre cerveau et nous pouvons capturer tout nos instants de vie. Nous pouvons upgrader nos yeux avec des objectifs télézoom ou spécialisé en macro.
    Par contre cet implant est a vie, les SAV on disparu complètement de la planète.
    Signé : Habitant de Io4, expatrié Marsien depuis l’an 3122.

  2. J’ai testé le SAV Canon de Courbevoie au début de l’année avec un 24×70 L qui doit avoir 10 ans. Err 01 qui correspond à la nappe de diaphragme qui a laché. Problème à priori commun sur ce modèle et confirmé ensuite par le SAV.
    Etant sur Paris, je vais sur place pour le déposer. Devis reçu en 24h par mail et validé de suite. Réparation en 48h. Cout 173 euros en CB comme dans tout commerce.
    Bref efficace même si j’aurais préféré éviter la panne.

    • Je pense aussi que sur place c’est plus immédiat. Moi malheureusement je suis loin et en plus j’ai fais tout cela de l’étranger en déplacement 😉

  3. Je n’ai pas d’expérience avec canon mais derniérement avec le Sav Sigma en France.
    Excellent d’un bout à l’autre de la chaîne.
    Suite à une chute de l’appareil le filtre UV sur mon 18-300 Sigma qui n’avait pas 2 ans s’est brisé et impossible de dévisser la bague malgré tous les efforts.
    Après une communication téléphonique très sympathique, il m’est proposé d’envoyer l’objectif au Sav. Le coût de la réparation ne devait pas dépasser 150 €. Pas de grève des postes en vue j’envoie donc mon Colissimo suivi
    Dans les 6 jours (j’ai envoyé un vendredi il y avait donc un week-end) je reçois le 18-300 en retour, la bague enlevée et l’objectif révisé. Réparation garantie 6mois. L’intervention a été faite gratuitement. Bravo Sigma. Quand ça va bien il faut aussi le dire

  4. J’ai eu à faire avec le SAV Canon de Courbevoie. Trois mois après son achat, lors d’une sortie de mon photo club, un collègue a bousculé mon trépief: mon 5D MkIII tout neuf qui est tombé sur du béton de 1m70 de haut. Si l’objectif n’a rien eu, moults dégâts sur le boîtier : les 2 coques magnésium, le mécanisme d’obturation etc… Bilan: 650€ à mettre au pot ! Heureusement assuré avec franchise de 150€ (çà fait moins chaud que 650…).
    Donc même procédure, la multitude d’appels en moins. Chaque fois que j’ai téléphoné j’ai eu quelqu’un et le paiement par CB est passé au premier coup.
    Le 5D est revenu assuré pendant le transport par leurs soins . A l’aller, je l’avais assuré pour sa valeur neuve et celle de l’objectif joint pour contrôle,: 92€ !
    Bref, j’ai été très satisfait du travail de Canon Courbevoie, qui m’a tenu régulièrement informé de l’avancée des travaux.
    L’appareil fonctionne parfaitement bien. Il a été réglé et re-paramétré par les techniciens.
    Quand à la morale de l’histoire: si vous installez votre APN sur trépied, gardez la sangle autour du coup autant que possible.
    J’ai bien une coque en téflon, mais l’usage des touches est trop galère et je ne m’en sers pas. Ça aurait pourtant limité la casse.

  5. Je comprends parfaitement cet étonnement. Et n’en suis nullement surpris. Moi, qui habite une espèce de petit pays dirigé (lui aussi) par des trolls, où on parle trois langues, et où le nombre de ministres bat tout les records du monde, mon plus gros souci, ma plus grande crainte, ma panique totale et irrationnelle démarre quand je dois commander quelque chose qui est vendu par le plus beau pays du monde. J’achète aussi régulièrement aux USA et/ou en Asie sans problème. Mais quand je dois acheter chez mon grrrrrrrand voisin, là, c’est plus qu’une galère à presque tout les coups !!!!!! 😉

  6. Merci pour ce billet, c’est toujours bien de savoir si le sav d’une grosse boîte comme Canon fait le job ou pas.

    Juste un bémol : il y a encore des gens qui n’ont pas et ne veulent pas de CB et/ou de smartphone. Les paiements comme font les chinois je n’en veux pas, même si je possède CB et smartphone, je préfère payer « à l’ancienne » avec des billets et des pièces, un chèque ou éventuellement ma CB (et encore je tape le code). Donc même si leur système de paiement est perfectible, peut être que Canon s’adapte aussi à une partie de la population 😉

  7. Bonjour,
    Moi aussi j’ai testé, la reparation, comme je n’ai pas eu a payer, j’en etait totalement satisfaite!
    (zoom dont le numero de serie correspondait à un defaut conception, reparé gratuitement meme si vieux de 7 ou 8 ans), d’où l’interet d’acheter local, il faut une facture en France/Europe.

  8. J’ai fait réparer un 16-35 -2,8 qui était tombé au SAV à côté de LILLEBONNE. J’avais payé sur place car j’ai déposé et récupéré l’objectif.Réparation parfaite.

  9. Tu as de la chance, tu aurais pu payer par tablette, pas xpod non , tablette argile et stylet !

Laisser un commentaire