9

Lightroom mais encore 116 – Effacer les XMPs

Aujourd’hui je vais vous montrer comment effacer les fichiers XMPs. Certains ont trop de conflits de métadonnées et cherchent à s’en débarrasser. Mais ce n’est pas si facile 😉

La vidéo


Le pot commun

Tu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles ? Fais-toi plaisir !

  Et pour d’autres vidéos lightroom choisissez votre niveau

9 Comments

  1. Bonjour OuiOui,

    Je trouve les XMP pratiques. Je fais en général le déchargement de cartes mémoires, la sélection de base et l’effacement des non-sélectionnées sur un portable. Le portable a son catalogue propre et les photos (avec XMP) vont sur un disque partagé et sont importées ensuite dans le catalogue du fixe.
    Cela m’évite de transférer un catalogue avec les nouvelles photos. Si je veux faire quelque chose à nouveau avec le portable, je sais qu’en cas de conflit c’est l’XMP qui est à jour.
    Les inconvénients: générer des aperçus minimum pour rien, pas de collections et de copies virtuelles (ce sera sur le fixe). L’avantage pas de partage de la bibliothèque, ni d’aperçus en réseau et pas de manipulation fichiers photos, ni sauvegardes de manuelles.

    • Je ne dis pas que c’est inutile mais j’explique comment les effacer au cas ou ils posent trop de problèmes. Dans ton ca moi je ferais une collection des photos que j’ai gardé et j’exporterais comme catalogue celle collection et j’importerais ce catalogue dans le catalogue principal

      • C’est ce que je faisais avant. La méthode actuelle est plus simple et ne demande pas de transférer les fichiers raw avec le catalogue (le disque externe n’a pas le même nom pour les 2 machines, le portable étant un Macbook et le fixe sous Windows 10).

        • Tu n’as pas besoin de transférer les RAW puisqu’ils semblent sur un disque partagé. Lorsque tu exporte une collection en tant que catalogue tu n’es pas obligé d’intégrer les RAWs dans ton export. En plus la méthode catalogue a l’avantage de véhiculer les infos qui ne sont pas dans le XMP (appartenance a des collections, copies virtuelles)

  2. Oui, mais.. non !… hélas
    Une fois les XMP supprimés, le dossier synchronisé, si on fait une modification de la photo (métadonnées ou développement), le symbole de discordance réapparait et si on clique dessus un fichier XMP est créé.
    Essai fait sous W10 avec LrC 10.1.1
    Première conclusion : pire que le sparadrap du capitaine Haddock !

  3. Bonjour,
    Tout cela est encore très clair, mais … tout ça, c’est bon pour les photos en Raw qui ont un fichier « side-car » XMP. Mais AVANT que je ne sois vraiment convaincu que je devais travailler en raw (c’est à dire, il n’y a pas longtemps) je n’avais que des JPG et là, les métadonnées sont écrites dans le JPG lui-même. Et hélas, cela n’empêche pas d’avoir les même conflits de métadonnées entre les fichiers et Lightroom, sans que je puisse comprendre d’où ça vient, car je n’utilise plus QUE Lightroom.
    Il semblerait donc que ces métadonnées soient un peu délicates à manipuler, (j’ai aussi eu des disparitions de données GPS un peu mystérieuses)

  4. Bonjour Ouioui,

    Merci pour ces explications très claires, très instructives.
    J’ai fort apprécié ton talent de pédagogue.
    Bien à toi.
    Christian

Laisser un commentaire